Copyright 2007-2017
Reproduction interdite.

INTENTIONS

• Le génie des lieux

Saisir l’attachement à un territoire est une tâche sensible.
Favoriser l’acceptation d’un changement de ce territoire est une mission délicate.
Prouver que ce changement s’opère pourtant à la faveur de ce territoire est une entreprise ambitieuse. Ayant conscience des enjeux de cet appel à résidence, nous souhaitons proposer un projet à la fois sensible, délicat et ambitieux.
Sensible parce-que nos pratiques artistiques respectives sont précisément au coeur de notre démarche liant création et approches des paysages.
Dans ce projet, nous nous présenterons comme des voisins curieux invités à parcourir les lieux habités et sauvages, nos outils nous permettant de « prendre note » des espaces traversés.
Délicat parce-que le travail que nous proposons tentera de favoriser adroitement le principe de transversalité, entre nos pratiques, entre les habitants, entre des pratiques concrètes et savantes ; à l’image de la circulation de l’eau : créer de la fluidité, pour parvenir à proposer un dialogue entre nos travaux, le public, et la démarche environnementale du Parc Naturel Régional.
Ambitieux enfin, parce-que nous pensons que cette proposition peut réellement permettre un questionnement autour des notions d’écologie, de renaturation et du rôle des humains dans l’évolution des paysages.

• Faire voir et faire entendre

Sous la forme d’une enquête sonore et visuelle, nous nous présentons comme des glaneurs, qui récolteront paysages, témoignages et interviews sur la zone Haute-Dronne concernées par la restauration des sites. A l’issue des ces collectages, seront créées diverses formes de restitutions : forme spectaculaire tout public, créations de supports numériques, cartes postales…
Véritablement méthode de travail croisée : le glanage et l’investigation des lieux, des usagers, de la mémoire aux moyens du son et de l’image seront au coeur de notre démarche.

• S’inscrire dans une perspective historique

La présence et la question de l’eau, fil tendu géographique et historique entre les habitants et leurs pratiques sera centrale, elle constituera également le socle d’un questionnement plus vaste sur la notion de paysage, et de son évolution.
Flux de l’eau et du temps s’entrecroiseront pour questionner l’histoire personnelle et intime, l’histoire et la réalité concrète de ce paysage. La bibliographie existante pourra aussi être mobilisée (anciens atlas régionaux de géographie humaine, publication locale parfois vernaculaire ). Il pourra être utile de faire appel aux images (cartes postales, images d’archives ou familiales) et pratiques d’un passé plus lointain, aujourd’hui disparues, et qui pourraient être réhabilitées avec la restauration de la rivière. Cela permettra, au travers d’une prise de conscience écologique, une adaptation indispensable à la renaturation des lieux.

• Faire exister la rivière dans le regard et les oreilles des habitants

Au-delà d’une approche in-situ, nous souhaitons solliciter un paysagiste, historien et géographe, il pourra éclairer de façon pertinente la notion de paysage en mouvement et le concept de « renaturation », la position de l’homme vis-à-vis de celui-ci. Ce sera une manière d’accompagner l’évolution des perceptions et de donner à voir la rivière restaurée ; créer de la matière à penser autour de la rivière pour susciter la curiosité des populations.

+++++++++++++++++++++
Projet portant sur la thématique du paysage et de l'eau dans le cadre du projet de restauration de la continuité écologique de la Dronne cristalline en faveur de la Moule perlière (LIFE)
Cette commande du Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin s'inscrit dans le cadre de la célébration des 20 ans du Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin


EAUX ET PAYSAGES from Kristof Guez on Vimeo.